La pierre de Bormes

La roche

La roche se débite en grandes dalles le long de plans

parallèles entre eux, qui sont les plans de foliation.

Aspect de la roche

A l'œil nu, la roche est composée :

 

- De lits parallèles entre eux de couleurs différentes :

c'est une roche foliée*


- Formée uniquement de cristaux :

c'est une roche holocristalline àstructure grenue

 (= "de grains").

*La foliation est une modification minéralogique

(recristallisation et ségrégation minérale

en lits de couleurs et de compositions différentes),

un marqueur d'origine tectonique apparu dans

le niveau structural inférieur de Mattauer,

c'est à dire en profondeur

(à Pression et Température élevées) à l'état solide,

dans un matériau ductile (c'est à dire qui s'est déformé

sans se rompre) :

ce gneiss est donc une roche métamorphique.

Composition minéralogique 

On observe, suite à une recristallisation et une ségrégation des minéraux qui se disposent en lits :

- Lits clairs (A) composés de cristaux de grande taille de quartz et de feldspath.

 

- Les feldspaths sont des feldspaths potassiques en particulier les "yeux" (B) de microcline et des feldspaths sodi-calciques ou plagioclases comme l'oligoclase.

- Lits sombres (C) formés de cristaux de petite taille, empilés et aplatis de biotite (mica noir) et muscovite (mica blanc).


Selon les faciès on rencontre aussi des cristaux d'albite, de chlorite (chlorite secondaire issue de biotite) mais aussi de zircons.

Les minéraux comme l'albite, la chlorite, le grenat sont apparus dans des conditions de T et P moins élevées que les autres minéraux de la paragénèse donc ont subi un métamorphisme postérieur dit rétrograde lors d'une exhondation.

                           Carte métamorphique modifiée du Massif des

                           Maures-Tanneron (d'après Rolland et al, 2009)

      

Âge du métamorphisme

Une datation radioactive par la méthode.40Ar/39Ar sur des muscovites et biotites des orthogneiss de l'Unité de Bormes provenant de la carrière de La Mole (par Morillon et al. 2000) fournit un âge de: 317,1 ± 0,2 Ma à 320,6 ± 0,7 Ma ; ce métamorphisme  se serait produit au Carbonifère supérieur lors de l'orogène varisque.

Origine de la roche

La composition chimique de ce gneiss est voisine de celle d'un granite; la présence de gros cristaux de microcline (feldspath potassique) rappelant les phénocristaux d'orthose (feldspath potassique aussi) du Granite de Barral (Maures), et le passage progressif de ce granite à des gneiss sont des arguments en faveur d'une filiation.


Le gneiss de Bormes est un métagranite (roche métamorphique issue d'un granite à gros cristaux d'orthose à enclaves micacées) ou un orthogneiss (gneiss issu d'une roche magmatique, les paragneiss étant issus de roches sédimentaires).

Le granite de Barral a été daté de -580 Ma (Précambrien); on peut donc penser que ce granite proviendrait d'une fusion partielle ou anatexie crustale du vieux socle de la région lors de l'orogénèse cadomienne et de la remontée du magma granitique formant un pluton qui s'est mis en place au cours des mouvements tectoniques (=granite syntectonique)..

Après un épisode de divergence avec une actité volcanique importante avec émission de trachytes, rhyolites et basaltes et une sédimentation détritique marine (graptolites du Fenouillet -440 Ma), c'est au cours de l'orogène hercynien qu'une subduction de la croûte aurait provoqué un métamorphisme des roches sédimentaires donnant les phyllades, micaschistes et gneiss des Maures Occidentales et une gneissification du socle.

Source :http://geolvar.free.fr/

Carte géologique "VAR" 

  EURL S.O.T.E.C 

 Carrières

Bormes-les-mimosas

04 94 01 02 41
eurl.sotec@gmail.com

© 2018 EURL S.O.T.E.C